Article dans Yahoo / Maman travaille

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

“Notre famille est un grand balet de natation synchronisée” Anaïs Lunet, maman hyperactive

B bby

Anaïs Lunet est consultante en périnatalité, sa société B for baby aide les futurs parents à préparer l’arrivée de bébé. Cette maman hyperactive nous explique son travail, nous donne quelques astuces et surtout nous prouve que l’on peut gérer correctement carrière et vie de famille.

Anaïs, tu fais partie de ces femmes hyperactives qui cumulent un boulot, une petite entreprise, une passion, une maternité… La question classique Maman travaille quels sont tes trucs pour tout cumuler et tout concilier ?

Grande question!!

A question classique, réponse peu originale :
1. L’organisation ! J’ai un Iphone que je synchronise avec mes trois ordinateurs (le portable, celui de mon cher et tendre et celui de mon bureau). J’imprime régulièrement mon planning que j’affiche sur le réfrigérateur à la maison pour que ma petite famille sache où je suis. Comme j’ai un Chérichou assez tête en l’air, depuis peu je synchronise mon planning aussi avec SON Iphone avec des alertes, ce qui m’évite des coup de fils “Bah ! T’es où ?” en plein milieu d’un rendez-vous.
Mon fils a aussi un emploi du temps assez difficile à suivre (il est dans un crèche familiale) donc nous avons également un planning pour lui !

2. La communication au sein de la famille. Dans notre foyer tout d’abord par tout le bais possible ! Mails, SMS, post-it, téléphone mais surtout le soir un débrief de la journée de chacun et de la journée à venir. Mais aussi, et ça nous amène doucement vers le point numéro trois, la  communication avec la famille élargie : grands parents, oncles, cousines, tantes qui participent activement à ce grand ballet de natation synchronisée.


3. La famille. Je ne pourrais certainement pas tout gérer toute seule. Je reviens un peu ici sur le rôle de l’homme qui partage ma vie et son rôle très impliqué dans la vie quotidienne (apporter notre enfant à crèche, faire les courses, entretenir la maison, bref faire “tourner la maison”). Je suis très entourée par ma famille qui peut, au pied levé, aller chercher mon fils à la crèche par exemple, ou le garder si j’ai un impératif.

4. Adieu la perfection ! J’ai appris à pratiquer le lâcher prise dans tous les domaines. J’ai appris à gérer mes différentes “casquettes” et à lâcher sur les choses de second ordre tout en restant profesionnelle. Je suis assez maniaque dans le travail, depuis que je suis devenue multifonction (entre autre maman) je le suis moins : je m’accorde 5 minutes à 10 minutes de retard sur mon planning, je pratique la motricité libre avec mon enfant, j’ai renoncé à avoir un cahier de prise de notes sans rature (ce qui a été la plus dificile pour moi et de loin !).

Tu es - entre autres - Baby planner. Qu’est-ce que ça veut dire ? Quelles différences avec une doula, une sage femme ou une personnal shopper ?

Je suis SURTOUT baby planner, consultante en périnatalité et instructrice en massage pour bébé sont des spécificités. Mon métier consiste à accompagner les couples pour l’arrivée de leur enfant, à clarifier les différentes informations, à aider les parents dans leurs prises de décision et dans leur organisation afin d’accueillir dans les meilleurs conditions possibles leur bébé.

B for Baby offre à ses clients des prestations personnalisées. Chaque histoire est différente, chaque famille est unique, il me tient donc à cœur de ne pas plaquer des formules toutes faites « clefs en mains » qui ne correspondraient pas à aux attentes des mes clients.
Je fais donc une première rencontre avec eux au cours de laquelle nous définissons le chemin que nous emprunterons ensemble en fonction de leur rythme de vie et de leurs envies. Je fournis ensuite aux parents des propositions d’accompagnement sur mesure qui pourront varier selon la durée (3 mois, 6 mois, 9 mois), leurs besoins, ou leur budget; ainsi qu’un plan d’organisation qui sera comme une “to do list” durant la grossesse et jusqu’aux 3 mois de l’enfant. Suivi médical, bien-être, préparation à l’accouchement, préparer l’arrivée de bébé… Autant de choses auxquelles il faut penser, réfléchir et planifier. Le “Plan d’organisation” est un pense-bête intelligent et modulable.
B for Baby offre autant de possibilité d’accompagnement qu’il existe de parents. Je leur propose des aides  à la réflexion sur le projet de naissance, le choix de la préparation d’accouchement, le choix du matériel de puériculture, le choix du mode de garde, etc. Je leur apporte également des informations débroussaillées sur tous ces sujets, sur les différentes techniques de maternage ou comment aménager son intérieur.
Tout ceci répond partiellement à la différence entre les diverses professions qui gravitent autour de la périnatalité. Je ne suis pas sage femme: je ne pratique pas d’accompagnement médical, ni de préparation à la naissance. Je ne suis pas doula: je ne serai pas présente à l’accouchement pour accompagner les parents à l’accueil de leur bébé. Je ne suis pas personal shoper: je ne me rends pas dans les magasins pour acheter à la place des parents.
Tous ces métier sont très spécifiques et demandent des connaissances bien particulières. Je me suis donc entourée de sages femmes, d’une doula et d’une personal shoper, parce que personne ne peut savoir tous les métiers à la fois!

Lors de Ma baby shower party, tu animais un atelier sur les massages pour bébé. Peux-tu nous dire quelles sont les trois erreurs les plus courantes des parents qui massent leurs bébés ?

Voici les erreurs les plus fréquentes:

- Ne pas être détendu lors du massage. Nos bébés sont de vrais petites éponges, nous leur transmettons beaucoup par le toucher, le bon comme le moins bon. Il est donc important d’être très décontracté et très relaxé avant de masser son bébé. En cours nous apprenons deux ou trois techniques pour accéder rapidement à la zénitude.
- Masser son bébé quand il n’est pas disponible. Tout comme vous, il y a des moment où votre enfant n’est pas du tout réceptif aux massage parce qu’il est fatigué, parce qu’il a faim, parce qu’il a envie de jouer… Il est important de respecter les cycles d’éveils et les différents états de conscience du bébé. Apprendre à masser son bébé c’est aussi apprendre à déchiffrer ces différents signes et mieux “lire” votre bébé.
- Masser son enfant avec une huile de mauvaise qualité, voir pas d’huile du tout. Les huiles végétales bio, première pression à froid sont le plus appropriées pour le massage des bébés.
Par ailleurs, tu es très impliquée au sein du réseau Maman travaille, notamment tu participes activement à l’organisation de notre événement de l’automne prochain. Qu’est-ce qui a motivé ton implication ?
J’aime aller à la rencontre d’autres expériences, d’autres femmes qui ont des professions radicalement opposées à moi. J’aime l’émulation et toute l’énergie qui se dégagent de ce genre d’initiative. Parfois quand on travaille à son compte, on peut être un peu coupée du monde c’est pourquoi je travaille en réseau et que je m’investis dans de tels évènements. Je m’enrichis au contact des autres.
Quels sont tes prochains projets ?

Des projets tops secrets pour la rentrée: un projet avec une chaîne de télé et de nouvelles fonctions à l’internationale. … Mais, chut!!!

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »